Coups de coeur

La tourbière de Marlington, à découvrir

Plus de 500 mètres de trottoirs parcourent ce site fragile formé après la dernière glaciation, il y a environ 10 000 ans.

Pourquoi des trottoirs ? C’est que la surface de la tourbière est couverte de 30 à 50 cm d’épaisseur de mousse de sphaigne humide, que l’on détruirait facilement si l’on marchait dessus. C’est sous cette couche vivante que se trouve la tourbe, véritable roche végétale fossile, qui fait l’objet d’une exploitation industrielle dans de nombreuses tourbières.

Photo Françoise Cloutier

Par chance celle de Marlington à Ogden dans les Cantons-de-l’Est, a été protégée d’une telle exploitation, grâce à un mécène états-unien, Joel Andress, qui l’a acquise en 1972 pour la léguer à l’organisme Conservation de la nature Canada et créer avec des bénévoles une fondation pour protéger et animer le lieu. Il faut saluer le travail incroyable qui a été réalisé par ces personnes pour aménager l’espace dans le but de le rendre accessible et de le mettre en valeur. Un très grand merci à ces personnes.

 
 
Sur la surface apparente de la sphaigne d’un beau pourpre il règne une très grande variété de plantes originales qui font la beauté du site et son originalité. 
IMG_0422
photo Françoise Cloutier

Personnellement, j’attribuerais la vedette du moment à la linaigrettePrésente dès le début de juin, d’un blanc éclatant, toute soyeuse, elle ondule doucement au vent, accaparant une partie importante du paysage. Une vraie marée. 

photo André Lavallée
photo André Lavallée
photo Janet Cowan

Une autre vedette du lieu: la sarracénie pourpre, une plante carnivore spéciale par son cycle de vie. Une fleur étonnante qui évoluera en un piège redoutable. À maturité, les cinq pétales du début du printemps se referment sur eux-mêmes par leurs côtés et forment à la surface du sol un subtil réservoir d’eau, véritable entonnoir, magnifiquement veiné pourpre et vert vif, dont les parois sont tapissées de poils tous orientés vers le piège qui noiera les insectes qui s’y sont aventurés. Ces réservoirs se présentent en rosettes, il est impossible de les manquer, car ils restent en place tout l’été et parfois jusqu’à l’année suivante. 

photos André Lavallée

Bien d’autres plantes spectaculaires se retrouvent dans cette tourbière, entre autres une belle variété d’orchidées indigènes. Je ne vous ai présenté que ces deux-là pour attiser votre curiosité et vous donner ainsi l’envie de pénétrer dans cet univers unique, en général caché à l’intérieur des terres. C’est aussi un lieu intéressant pour faire de l’observation d’oiseaux, d’insectes et de quelques petits mammifères. 

On peut visiter gratuitement la tourbière de Marlington mais sur rendez-vous seulement et accompagné d’un guide. Un organisme à but non lucratif, SCENESociété pour la conservation et l’éducation à la nature gère, entretient et anime ce site fragile avec l’aide de plusieurs bénévoles. Compter environ deux heures pour la visite, un parcours facile d’environ quatre kilomètres aller-retour. Pour ma part, c’est un lieu que je ne cesse de redécouvrir en suivant l’évolution de la végétation.

IMG_1138 moi, à genoux
Photo André Lavallée
 
 
 
 
 
 
 
Merci à la bénévole Marie-Andrée Courval pour l’inspiration de son guide de la tourbière de Marlington.
 

13 avis au sujet de « La tourbière de Marlington, à découvrir »

  1. Superbe Françoise,
    Merci pour ces images et ces informations et merci pour ton temps!
    Au risque du cliché: Tu es une source d’inspiration!

  2. Bonjour Françoise!
    Merci pour ce bel article! J’ai visité la tourbière l’an dernier en août, mais vous me donnez le goût d’y retourner plus tôt cette année. C’est vraiment une oasis fascinante dont on ne soupçonne pas l’existence quand on emprunte les routes qui la ceinturent!

  3. Mais c’est fabuleux chère Françoise ! C’est sûr, je viens cet été ! Tu es une ressource de vie et de poésie pas possible. Merci de tes blogues / articles tous plus diversifiés et intéressants les uns des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *