La calligraphie chinoise / une peinture sans image

En Chine, on dit que la calligraphie est une peinture sans image, une musique sans le son, une danse sans acteur, ou une construction sans matériau. Dans son livre La calligraphie chinoise,  Chen Tingyou, spécialiste chinois de l’esthétique calligraphique et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, résume bien les caractéristiques de cet art : « Grâce à la forme, à la composition et à l’ordonnance des traits, la calligraphie offre, d’une manière directe mais abstraite, tous les éléments esthétiques formels : équilibre, symétrie, inégalité, continuité, contraste, mouvements-repos, variation et harmonie. […] La calligraphie, tout comme la musique, a le rythme comme élément principal. Les œuvres calligraphiques révèlent manifestement une variation de rythme avec des traits épais ou minces, légers ou appuyés, ronds ou carrés, tracés rapidement ou lentement, d’une nuance claire ou foncée. Un calligraphe expose son flot d’idées tout comme un musicien. C’est la raison pour laquelle les critiques qualifient souvent une œuvre calligraphique d’un morceau de musique mélodieux. » De telles analogies sont souvent évoquées avec d’autres formes d’art, comme la danse ou la peinture.


Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player